Favoriser l’accueil de la faune dans un contexte artificialisation massive de la nature est devenu indispensable faute de pouvoir aujourd’hui créer des espaces où l’humain s’intègre à la nature et pas l’inverse. Pour tendre malgré tout vers cette intégration, nous proposons de créer des abris inspirés par la nature.

Les avantages :

– création simple à base de matériaux naturels variés,

– aspect invitant à se rapprocher des structures naturelles à l’inverse des hôtels à insectes anthropomorphes, maisons à hérisson, etc… qui bien que très pédagogiques ajoutent de l’artificialisation à l’artificialisation,

– système vivant permettant de régénérer le sol localement et de valoriser un petit espace au travers de la création d’un îlot fruitier étagé,

– abri bio-inspiré reproduisant des mécanismes naturels difficiles à appréhender dans leur ensemble avec un abri conventionnel

Mise en œuvre :

– Réaliser un tas de branches de diamètres et d’espèces variés sur une surface d’1m2 ou plus. Les tiges creuses de sureau, roseau, ronces, framboisiers sont idéales en complément de branchages classiques.

– Si des pierres sont disponibles sur site, faire un tas. Du coté sud de l’abri idéalement afin de stocker la chaleur pour favoriser la venue de reptiles et créer un micro-climat favorable au développement de la végétation.

– Un espace peut être prévu pour déposer du compost ménager

– tout autre matériau naturel peut être ajouté, leur diversité garanti la variété des habitats et donc des hôtes.

végétalisation :

Pour encore diversifier cet abri et le rendre productif et d’aspect naturel, on pourra implanter en son sein une ronce fruitière qui appréciera ce genre de structure proche de son habitat pré-forestier. Un fruitier de semis pourra aussi être ajouté. Il profitera de l’ombrage de la ronce dans son jeune temps et ensuite de la décomposition des matériaux et de l’agradation du sol.

abri naturel faune permaculture

Abri réalisé par les enfants de l’école Montessori du Pays Rochois