Permaculture et approche naturel au jardin – Février

12 février 2020

Une de mes résolutions de cette année est de vous proposer des conseils mensuels par une approche complémentaire d’un jardinage écologique conventionnel.

Commençons donc avec le mois de février, signe le retour au jardin. Surtout en cette année particulièrement clémente!

 

Semis

Semez en intérieur les tomates en début de mois et les poivrons et aubergines en fin de mois. attention, pour ces derniers une température supérieure à 20°C est nécessaire à la levée de dormance.

Sur une couche chaude de fumier frais ou de toilettes sèches, vous pouvez réaliser des semis à chaud pour une culture sur place ou du repiquage: salades précoces, choux hâtifs, poireaux d’été en particulier. Il suffit de réaliser un tas bien tassé d’un minimum de 80 cm en tout sens avec du grillage ou des palettes non traitées puis de le couvrir de 15 cm de terre de jardin ou de terreau et d’arroser copieusement. 2 semaines après, la température va monter et permettre un semis à chaud avec une protection légère type voile de forçage (ou à l’intérieur d’une serre). En plus de permettre des cultures hâtives, cela produira pour l’automne un compost prêt à éprendre.

Vous pouvez aussi préparer une planche de panais à semer début mars en réalisant dès maintenant un faux semis. Un semis très précoce de panais garanti une bonne germination sans trop de prédation par les limaces et produit des racines de très belle taille.

Si vous souhaitez planter des pommes de terre hâtives, c’est le moment de les placer dans un endroit frais et lumineux pour les faire germer.

 

Plantes sauvages comestibles

Il est l’heure pour les primevères (Velouté de primevères), l’alliaire pétiolée, le pissenlit, la silène enflée, l’ail des ours, la doucette…

Vous pouvez profiter de la saison propice à la transplantation pour créer des massifs de plantes sauvages comestibles afin d’en faciliter la récolte. En particulier pour les primevères, l’alliaire, le pissenlit et la silène qui sont vivaces. L’ail des ours est plus propice à une récolte de bulbes à l’automne.

 

En cuisine

Les récoltes (non exhaustives) du moment sont constituées de radis noir ou de Gournay qui résistent bien au froid, topinambours (je vous partagerai prochainement une recette en lacto-fermentation, poireaux perpétuels, ail éléphant, claytone de Cuba, mâche de semis spontané, vert d’ail et d’échalotes…

 

Du côté des fruits

Effleurez à peine vos cassissiers, l’odeur typique de ce fruit envahi la fraîcheur matinale!

Il est temps de récolter vos greffons préférés avant la montée de sève. Ils attendrons ensuite quelques semaines dans le bac à légume du frigo par exemple pour s’unir à leur porte greffe.

 

Bien sûr, je suis loin d’être exhaustif, chacun a ses habitudes et son rapport au jardinage. Si vous avez des incontournables à partager, n’hésitez pas à les poster en commentaire.

0 commentaires

Permaculture et approche naturel au jardin – Mars

Deuxième volet de conseils saisonniers; mois de mars, la vie se réveille doucement, le jardinier aussi!   Semis Semez en intérieur les tomates,...

Permaculture et approche naturel au jardin – Février

Une de mes résolutions de cette année est de vous proposer des conseils mensuels par une approche complémentaire d'un jardinage écologique...

Conseil aux jardiniers et permaculteurs débutants

Depuis plusieurs années, nous vous accompagnons à la création de votre petit coin de paradis! Le printemps se faisant sentir, voilà les détails de...

Créer un abri pour la faune simple et naturel

Favoriser l’accueil de la faune dans un contexte artificialisation massive de la nature est devenu indispensable faute de pouvoir aujourd’hui créer...

La marmite norvégienne

Bonjour à tous, pour ce premier post j'ai décidé de vous parler d'une méthode de cuisson que j'aime beaucoup du fait de sa simplicité et de son...

Permaculture et approche naturel au jardin – Mai

Mois de mai, vous aurez noté que la nature ne nous a pas attendu pour revenir à la vie, les plantes sauvages sont si généreuses qu'on ne sait plus...

Velouté de primevère

Les primevères commencent à pointer le bout de leur nez sur les talus. Ça m’a donné envie de vous partager une recette simple, délicieuse et pleine de nutriments comme toujours avec les plantes sauvages ! 

Topinambours lacto-fermentés

Une recette idéale pour préparer un légume qui pousse tout seul et qui pose souvent quelques problèmes de digestion! Après 2 semaines, on obtient...

Inscrivez vous à notre newsletter

Inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter pour être informé des nouveautés, ateliers, conférences, recettes et toute l’actualité de la permaculture.

Cultivons ensemble votre projet !

Contactez-moi

Pin It on Pinterest

Share This